La Bouche de Fer
Littérature

Stig Dagerman

vendredi 21 août 2009 par Yves

Peu de gens savent que le célèbre écrivain suédois était aussi un anarchiste. Stig Dagerman, né en 1923, est l’auteur de plusieurs chef d’oeuvres de la littérature comme Le Serpent ou L’Enfant brûlé [1]. Appartenant à une génération qui a connu la neutralité suédoise pendant la Seconde Guerre mondiale, il exprime une profonde angoisse jointe à un sentiment de culpabilité. Une partie de son oeuvre est un peu une réponse au prétendu « miracle suédois ».

Dagerman était aussi un anarcho-syndicaliste. Son père l’avait très tôt amené aux réunions du mouvement et son beau-père appartenait au mouvement anarchiste allemand. Mais cette filiation n’est pas la seule raison de son engagement : « Dagerman était anarchiste. Il est temps que l’on accepte, en France, cette vérité sur laquelle on a plus ou moins fermé les yeux jusqu’à maintenant. Et pas un « anar » opportuniste, prêt à retourner sa veste à la vue de la première médaille en chocolat. Non, un anarchiste viscéral, comme on dit. Convaincu, militant. C’est dans le cadre du mouvement de jeunesse des anarchistes suédois qu’il fit ses première armes de journaliste et d’écrivain. » [2].

A partir de 1941, il participe à a rubrique culturelle du quotidien anarcho-syndicaliste Arbetaren, organe de la Svériges Arbetaren Central Organisationen (SAC). Il y collaborera jusqu’à sa mort. « Arbetaren inaugure sa page culturelle sans aucune illusion mais, malgré tout, dans l’espoir de réussir, une fois de temps en temps, à troubler le calme parfait de la mare aux canards au moyen d’un pavé juste assez agressif » [3].

Doté d’une profonde sensibilité, Dagerman balancera entre son pessimisme littéraire et son rêve de fraternité. Finalement, il se suicidera en 1954, en pleine célébrité. Il nous reste son oeuvre, presque complète en français et un dossier réalisé par la revue Plein Chant, qui nous montrent que son talent n’avait d’égal que son engagement.

YVES

[1] Collection L’Imaginaire, éditions Galimmard.

[2] Plein Chant n°31.

[3] Plein Chant n°31.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 115262

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Soleil Noir  Suivre la vie du site Soleil Noir n°14 - Octobre 1993   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License