La Bouche de Fer
Accueil du site > Partage Noir > La FORA dans le mouvement syndical argentin

La FORA dans le mouvement syndical argentin

Plus vieille section de l’AIT. (Association internationale des travailleurs, fondée en 1922), la FORA (Fédération ouvrière régionale argentine) fut fondée en 1901 et, peu après, fit sien le projet communiste-anarchiste. A travers elle, les anarchistes exercèrent une importante influence sur le mouvement ouvrier pendant laquelle la FORA, qui compta jusqu’à 100.000 adhérents, livra des luttes d’une grande intensité. Cette brochure propose de retracer les principales étapes de la vie de la FORA, tout en l’insérant dans l’histoire du mouvement syndical argentin.

Articles de cette rubrique


La FORA dans le mouvement syndical argentin

Les prémices (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

vendredi 19 septembre 2008 par Partage Noir
La première section de l’AIT en Argentine date, selon José Ingenieros de 1811. En 1812, une « section française » (qui rassemblait néanmoins des militants de diverses nationalités) fut constituée et plusieurs autres sections furent fondées en 1873-1874. Les sections reflétaient en leur sein les divisions (...)


Fondation de la FOA (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

lundi 14 janvier 2008 par Partage Noir
Le 25 mai 1901, un congrès ouvrier se tient à Buenos-Aires et débouche sur la création de la Federacion Obrera Argentina (FOA : Fédération ouvrière argentine). De nombreux anarchistes y participent : ils sont mêmes majoritaires. Citons Pietro Gori, célèbre propagandiste italien et grand orateur qui a (...)


Les luttes en 1902-1903 - « La loi de résidence » (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

dimanche 13 janvier 2008
La deuxième moitié de l’année 1902 verra une amplification et surtout une radicalisation des luttes. Grève de dockers, qui demandaient la journée de 8 heures, à Bahia Blanca : 43 grévistes sont emprisonnés ; en août 1902 une énorme grève des ouvriers boulangers (qui réclament une augmentation et de (...)


Du IIIe au Ve congrès : croissance des forces révolutionnaires (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

samedi 12 janvier 2008
Entre-temps avait eu lieu le IIe congrès de l’UGT (du 23 au 26 avril 1904). Soixante-douze délégués représentant 43 syndicats et 7.400 adhérents participèrent à ce congrès qui marque un rapprochement avec le PSOA (Parti socialiste) : « Le IIe congrès invite les travailleurs fédérés à exercer leurs droits (...)


FORA/UGT union dans l’action ou fusion (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

vendredi 11 janvier 2008
La fin de l’année 1905 sera marquée par un nouvel état de siège. Le 18 septembre, les dockers de Rosario se mettent en grève et le mouvement s’étend à tous les ports argentins ; début octobre, les matelots de Buenos-Aires entrent dans la lutte. En même temps, les cheminots de Rosario menacent de se (...)


Des hauts et des bas : la « Semaine rouge » (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

jeudi 10 janvier 2008
Donc, le mouvement syndical argentin est toujours divisé, mais paradoxalement on assiste en 1907 à une recrudescence des luttes qui atteignent une ampleur et une intensité encore inconnues en Argentine (selon le ministre du Travail, 170.000 ouvriers furent impliqués dans des grèves à Buenos-Aires, (...)


Recomposition du panorama syndical toujours dominé par la FORA (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

mercredi 9 janvier 2008
Les 25 et 26 septembre 1909 a lieu un nouveaux congrès d’unification syndicale, y participent 42 syndicats (ceux de l’UGT, quelques autonomes et 10, parmi les plus importants, de la FORA). La réunion débouche sur la création de la Confédération ouvrière argentine (CORA). La CORA adopte intégralement le (...)


Vers la fusion syndicale IVe congrès de la FORA (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

mardi 8 janvier 2008
Fin 1912 (du 30 novembre au 2 décembre) un autre (le 3e congrès d’unité syndicale auquel participent quelques 100 délégués représentant plus de 60 syndicats de la FORA, de la CORA et des autonomes. Presque tous s’accordent pour s’unir en une seule organisation prenant comme base le pacte de la FORA du (...)


La « Semana tragica » (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

lundi 7 janvier 2008
Les luttes en 1915-1916 sont relativement peu intenses, exception faite des grèves menées par 5.000 ouvriers-marins (dockers, conducteurs…) fin 1916, qui obtiendront satisfaction. mais où certains éléments de la FORA du IXe congrès adopteront des attitudes franchement réformistes. La réaction (...)


Nouvelle donne (La FORA dans le mouvement syndical argentin)

dimanche 6 janvier 2008
Toutes ces grèves ont eu pour conséquence un grossissement considérable des syndicats, bien que les chiffres sur cette période soient très contradictoires. De toutes façons, il semble clair que, depuis 1915, l’anarcho-syndicalisme a perdu la supériorité numérique qu’il détenait depuis le début du (...)




Home page | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche delle visite | visite: 107453

Monitorare l'attività del sito fr  Monitorare l'attività del sito Partage Noir  Monitorare l'attività del sito La FORA dans le mouvement syndical argentin   ?

Sito realizzato con SPIP 2.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License